Harrod’s à Londres, un lieu unique au monde (Jour 2)

On ne présente plus Londres, capitale de l’Angleterre, toujours et encore dominé par la famille Royale. Nous sommes tombés amoureux de l’ambiance so British, de sa culture et de son patrimoine. De manière à être le plus précis possible, je divise ce séjour en plusieurs parties. Si vous avez manquez la première partie, je vous conseille de vous rendre ici. J’ai l’impression d’écrire une saga en plusieurs épisodes 😀 ! Bonne lecture !

Résumé de l’épisode précédent : Nous avions prévu de passer un long week-end de trois jours dans la plus belle des capitales Européennes. Après avoir réalisé un parcours de type « Royale », dont notamment le Buckhingam Palace et l’Abbaye de Westminster, nous avons profité de l’ambiance britanique des rues et des Pubs. Une première journée riche en histoire mais aussi en amusement. Nous souhaitons découvrir davantage Londres, et notamment la zone ouest.

Hyde Park, un coin de nature et détente

En regardant la carte de Londres de plus près, on s’aperçoit que la position géographique de Buckhingam Palace est vraiment isolé du reste de la ville. Il ne touche aucune zone commerciale ou résidentielle, et se situe entre plusieurs parcs différents que sont le St James Park et plus au nord, le Green Park. Plutôt agréable afin d’éviter d’être embêté par les voisins bruyants ! Par ailleurs ce dernier est fermé par un magnifique portail en or, qui rappelle clairement que c’est un des parcs royal de Londres.

Green Park

En continuant notre marche, on arrive alors dans le plus grand parc de la capitale : le Hyde Park. Ce park est très prisé de tous les joggers ou autre cycliste, puisqu’il a une superficie avoisinant les 250 hectares. Nous avons eu beaucoup de chance ce jour-là puiqu’il faisait très doux, et je pouvais pas garder mon manteau sur moi. On décide alors de respirer l’air frais de ce Park, et marcher de bout en bout. Quelque fois, il est bon de se purifier à travers une petite balade matinale. Au cours de notre « périple », nous avons pu observer que le parc est bien entretenu puisque les Anglais font attention à ce genre de détails. Il y a très peu de feuilles au sol, et des hommes sont toujours présents pour nettoyer tout ça.

Ce parc est coupé en deux partie : la partie principale du parc et les jardins de Kesingston. Il a été dessiné par l’architecte Decimus Burton en 1826. Il est coupé par le lac Serpentine, qui, comme son nom l’indique, représente une forme de serpent et où il est possible de louer des barques. Ce parc a la particularité de donner plusieurs concerts en plein-air, où de nombreuses stars se représentées devant des milliers de personnes. On note notamment les Rolling Stones, Pink Floyd ou encore Red Hot Chili Pepper.

Un peu plus au sud se trouve la structure de l’Albert Memorial, une structure mémorial culminant à près de 50 mètres. Elle rends hommage à Albert de Saxe, époux de la Reine Victoria et qui a été un des acteurs principaux de l’abolition de l’esclavage au XIXe siècle. J’ai été émerveillé de voir une si belle architecture qui brillait au soleil. Par ailleurs, cette zone de Londres regroupe plusieurs monuments rendant hommage à ce grand Homme. On y retrouve notamment la salle de concert, le Royal Albert Hall. Une salle reconnaissable par sa forme en coupole.

Memorial Albert

Le Natural History Museum de Londres

Malheureusement, nous ne l’avons pas fait lors de notre court séjour… Un léger manque d’organisation, et également la longue file d’attente qui existait à ce moment-là, nous a petit peu refroidit. Mais en toute franchise, les horaires du musée ne nous ont pas aidés, l’ouverture est à 10h, et les dernieres entrées se font avant 18h. C’est dommage, c’est un des plus grands musées de Londres. Cependant l’entrée au musée est gratuite, et raviront les enfants à travers plusieurs expériences amusantes. Le musée se divise en plusieurs parties : la botanique, l’entomologie, la zoologie, la paléontologie (bonjour Ross) et la minéralogie. Il comporte plusieurs trouvailles des sciences de la vie et de la terre qui peuvent dater de plus de dix milles ans, dont notamment des squelettes de dinosaures authentique.

Le centre Harrod’s, les galeries de Luxe

Haaaa Harrod’s, je le répète, c’est vraiment un lieu unique au monde. Pour mieux comprendre d’où est venu cette idée, il faut remonter en 1834. A la base, ce bâtiment était une simple épicerie spécialisée dans les thés (marque de fabrique anglaise). Néanmoins, ce commerce avait un emplacement trop important (proche de l’immense Hyde Park), alors Charles Henry Harrod décide de racheter cette entreprise en 1849. C’est alors qu’un incendie en 1883 va totalement changé l’avenir de ce commerce. Pas abbatu, son nouveau propriétaire propose alors une architecture différente jusqu’à l’agrandir sur plusieurs étages. Harrod’s ne cesse d’augmenter et propose alors toutes sortes de produits de luxe. Aujourd’hui, le magasin emploie près de 3500 personnes et possède une superficie proche de 19000 m².

A la base c’est un énorme magasin proposant plusieurs produits différents, puis finalement, on se rends compte que c’est plutôt une véritable attraction touristique. Chaque salle est surpeuplé de personnes qui admire la disposition des produits proposés. Au rez-de-chaussée, nous avons alors la partie produits frais, patisseries, poissonneries, boucheries ou autre produits du terroirs. Nous avons eu l’occasion de gouter une part de patisserie, et je peux vous dire : quel régal ! Un peu plus loin, on a la partie produits de luxe, avec les parfums ou les montres Rolex.

Je pourrais continuer la liste, mais de là à vous citer les 7 étages existant, ça peut rapidement être barbant pour vous. Il faut juste savoir que vous trouverez de TOUT, avec une qualité de Luxe. Je peux affirmer que les étages de vêtements de luxes me mettaient vraiment mal à l’aise… Il fallait compter près de 3000€ minimum pour un simple tee-shirt. Le monde de la Mode c’est vraiment quelque chose ! Pour s’amuser, nous avons voulu essayer une tenue hors de prix, mais affreusement horrible (excusez du terme). Forcément, il faut demander la permission aux vendeurs (on sert pas comme à H&M !). La vendeuse a senti la supercherie, et ne m’a pas quitté des yeux. J’ai presque cru qu’elle voulait entrer dans la cabine. Bref, il y a vraiment un contrôle permanent de la marchandise.

Nous nous sommes dirigés vers l’étage comportant les jouets pour enfants. Vous avez dit Enfants ? Mais vous avez pas dit l’âge ! Bref, nous avons tout de suite remarqué le coin peluches, où tous les animaux sont représentés en format XXL. Nous nous sommes alors amusés comme des gosses à prendre ces doudous dans nos bras, et à s’amuser. Quitte à ne rien acheter, autant s’éclater ! Bizarrement, nous étions les seuls à faire ça ! Quel délire ! A chaque salle, un plaisir : Disney, Star Wars, Avengers, Lego ou encore le coin bonbon… Nous avons passé une super après-midi.

Le soir même, nous avons décidé de nous arrêter dans un pub pour y manger le fameux Fish & Chips, tant convoité par les Anglais accompagné d’une bière. Comme vous pouvez le voir ci-contre, nous avons partagé l’assiette très bien garni avec des frites et des haricots blancs. Il n’est pas toujours nécessaire de prendre un plat chacun, faîtes selon vos envies !

Comme d’habitude, je suis vraiment fan de l’ambiance des pubs britaniques, mais également de l’accueil chaleureux qu’ils nous réservent. Dans ce même bar, lorsque nous sommes arrivés, des personnes assises au fond du bar, nous ont vu s’installer au comptoir, et sont venus nous proposer leur table. C’était très gentil de leur part.

Cette journée a été plus tranquille que la précédente, nous avons voulu profiter du soleil et de ce temps très doux pour rester dehors. Pour suivre la suite et la fin de notre périple Londonien, suivez le lien.

Et vous ? Avez-vous décidé de partir à Londres ? Qu’aimeriez-vous faire ?

 

Une réaction au sujet de « Harrod’s à Londres, un lieu unique au monde (Jour 2) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *