Découverte de Purmamarca, classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO

Purmamarca Découverte

Description

cof
Rues de Purmamarca

Purmarmarca est un village qui se situe à plus de 2200 mètres d’altitude au nord de l’Argentine dans la région de Jujuy. Il est composé de plus de 700 habitants mais rassemble plus de 200 000 touristes par an. Sa particularité d’être entouré par la montagne aux 7 couleurs (« El Cerro de los Siete Colores« ) lui a valu d’être classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

On appelle Purmarca le « lieu de la terre Vierge » dû au large ravin (Quebrada) entouré de montagne en éventail. Un tel paysage est le résultat des procès écologiques qui ont agis depuis plus de 600 Millions d’années. Les paysages sont ornés de cactus qui représente le paysage typique de la région.

Il semblerait que le village appartenait aux indiens avant d’être récupéré par les Espagnols en 1594. Le village a depuis aménagé plusieurs hotels pour accueillir les touristes. Cependant, le village est toujours resté inchangé depuis.

Que faire à Purmamarca ?

Se promener dans les rues du village

Une fois arrivé au sein du village, vous constaterez que vous n’êtes pas le seul étranger, et comme dans tous lieux touristiques, vous ne serez pas étonné de voir les commerçants essayant de vous vendre des excursions autour du village. Tiens! Et pourquoi pas? Une voiture peut nous amener directement aux Salines Grande… J’y reviendrai !

wp-image-590419514jpg.jpg
Place Centrale avec commerces locaux

Epargnez-vous cela pour le moment ! Profitez du village, c’est un lieu atypique où les gens sont habillés de façon artisanale et qui proposent des souvenirs fait à la main. Les rues sont toutes constituées de terres grises. Les petites maisons renferment la plupart des commerces et sont construites en argile non cuit.

92601456_o
Eglise Santa Rosa (photo internet)

En marchant vers le Nord, vous rejoignez la place principale. Vous la remarquerez facilement puisqu’elle est composée de pavés et d’arbres qui entoure la fontaine.

Un peu plus loin, le grand édifice est l’église Santa Rosa de Lima (photo ci-jointe), où les pratiquant peuvent prier devant Santa Rosa, qui toujours su veiller sur ses habitant depuis le XVIIe siècle.

cof
Un Hotel au pied des montagnes

Tout autour du village se trouvent les hotels où les touristes peuvent résider quelques
jours. Ce village est avant tout un centre pour les randonneurs, ou ceux qui désirent faire du camping autour de la région de Jujuy. Beaucoup de personnes étaient bien équipés. Pour ma part, j’avais mes chaussures neuves de villes qui ont bien souffert à cause de la terre. Si vous souhaitez y passer une journée, pensez à prendre des baskets.

Profiter de l’artisanat local

Le village est relativement petit, mais il est possible de s’y substenter ou d’y acheter des souvenirs. Certains endroit sont à éviter, notamment le restaurant avec des chaises en plastiques et des parasols « Miko », où nous avons voulu boire un coup, mais au final le restaurateur n’avait plus rien en stock, et il y avait des mouches de partout. Au lieu de ça, je préfère vous parler de ce que vous pouvez retrouver dans les rues de Purmamarca.

Nourriture

cof
Miam miam Tortillas

En ce qui concerne les plats traditionnels de Purmamarca, on retrouve les papas andinas, sorte de pomme de terre que l’on retrouve de différents couleurs. Vous retrouverez également les aliments typiques Argentins (Empañadas, Tortillas, Humitas).

Ce qui donne encore plus envie de manger dans les rues du village, c’est les commerçants qui font cuire devant toi des galettes de pomme de terre (tortillas), et là tu es obligé d’en acheter, parce que c’est tellement bon. D’autant plus que l’on peut fournir ces galettes de pommes de terre et de jambon. Miam.

Souvenirs

Je crois que si tu vois pas le nombre d’objets que tu peux ramener de Purmamarca, alors tu es aveugle ! Il y en a de partout ! Tous les commerçants vont vendre la même chose. Le marché artisanal se tient tous les jours sur la place principale du village, Cela peut être des couvertures, des chaussures, des bonnets en laines, des écharpes (je dis les mots basiques, mais je suis sur que ça a un terme spécial).

Il y a également des artisans qui proposent des sculptures sur bois, des instruments de musique, des tapis tissés main, ainsi que diverses plantes médicinales. Il y en a vraiment pour tous les goûts. Tu peux même te faire prendre en photo avec un Lama. La classe !

Ce que j’ai vraiment aimé, c’est les objets en laines de toutes les couleurs. Ca fait ressortir une vivacité dans les rues du Village, et ça change du noir quand même !

Montagne aux 7 Couleurs

Sortons un peu du Village… Il n’est pas difficile de voir le magnifique paysage tout autour. La montagne domine tellement le cadre que c’est un plaisir pour les yeux. Quel que soit la direction, tu verras un aspect différent de la montagne : une partie avec la forêt (vert), une autre avec la vallée (vert orangée), le canyon (orange), le désert (jaune), la partie rocheuse (blanc) ou encore une couleur violâtre (couleur d’une roche). Les nuances de couleurs peuvent varier selon la luminosité. Difficile de décrire l’environnement aussi incroyable dans un blog, mais les photos parlent d’elles mêmes ici.

En sortant du village à pied, il y a un sentier qui vous permettra de faire le tour en seulement 45 minutes. Bien entendu, c’est l’occasion de découvrir de plus près les fameuses montagnes et de profiter de faire des photos.

J’ai vraiment été bluffé par ce que la nature peut nous offrir, c’est vraiment un lieu unique. A travers ces montagnes, on se sent tout petit. Le décor est vraiment grandiose. Cela nécessite pas mal de temps de marche, mais ce qui est bien c’est qu’on est libre de grimper sur les colines.

20161230_165650_004

Si vous êtes des experts en randonnées, je vous conseille de participer aux excursions qui vous amèneront encore plus haut, et dans des lieux insolites. Il fait quand même très chaud la journée, mais il faut éviter d’y aller en pleine nuit, parce qu’apparemment elles sont glaciales.

Salinas Grande

20161230_134848
Salinas Grande

Je vais pas faire une grande description. Il fera l’objet d’un article très prochainement. Il s’agit d’un désert de sel que l’on peut uniquement rejoindre à partir de Purmamarca. Il est possible de commander un taxi pour y aller, et plusieurs personnes se jetteront sur vous pour que vous utilisiez leur services. Tombez dans le piège c’est votre seul chance d’y aller. Par contre… le chauffeur refuse de partir si la voiture (une vieille Renault des années 50) n’est pas pleine ! Sachant que nous étions que deux, il fallait qu’on attende qu’un autre couple décide d’aller à Salinas !! Pas facile…

Finalement un couple est arrivé et nous avons pus monté dans le véhicule ! Sur la route, vous parcourez une route goudronnée qui longe la montagne aux 7 couleurs. Pour la suite, je vous propose de lire l’article qui arrivera bientôt !

Y accéder

En voiture

Purmamarca est accesible en prenant la route 9 depuis San Salvador de Jujuy (65km). Si vous venez de Buenos Aires, je vous conseille de prendre un ticket d’avion avec la compagnie Aerolineas Argentina et de s’arrêter à Jujuy.

En bus

cartepurma
Carte Provincia de Jujuy

La connexion est bonne entre Purmamarca et la ville de San Salvador de Jujuy. Il suffit de se rendre à la gare routière, et de prendre un bus. Il faut environ une heure pour y aller, et la route est assez agréable à prendre. Il n’y a pas de trafic sur la route. Même s’il arrive au chauffeur de s’arrêter pour prendre des gens sur le bord de la raoute, comme je l’explique dans cet article. Le bus n’est pas très cher (comptez 15euro aller-retour par personne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *