Bruges, la belle capitale Flamande

Et si c’était la plus belle ville de Belgique ? Bruges a ce côté envoûtant que ne vous laissera pas indifférent. Ces canaux, ces rues enchanteresse et son histoire forment un tout qui réunit chaque année des millions de visiteurs. Et forcément, nous sommes tombés amoureux de Bruges. Petit retour sur cette expérience…

Avant de commencer, il faut savoir que je n’avais pas spécialement décidé de visiter la Belgique avec Agustina. Puis, des circonstances intéressantes m’ont amené à choisir cette destination. En effet, Thalys, la compagnie ferroviaire Belge fêtait son anniversaire. En terme de cadeau, je ne lui ai rien offert, mais eux m’ont donné une promotion très importantes : l’aller et le retour vers Bruxelles a seulement 40€ ! A ce prix là je saute dans le train les yeux fermés!!! Et nous voila, à Gare du Nord, un vendredi soir en attendant notre train.

Le trajet jusqu’en Belgique

Enfin qui dit promotion, dit gros problème d’organisation dans le train. Première emmerde : contrôle de sécurité, dû à l’alerte attentat maximale, où l’on devait être à la gare une heure avant. Mais bon je dois pas me plaindre, parce qu’avec ce système je me sens plus en sécurité… Et deuxième problème, une fois à l’intérieur, il était difficile de trouver une place parce que les places n’était pas attribué. Du coup il y avait plus de personnes que de place assises. Un bordel ! Heureusement, on a réussi à se retrouver à côté et passer le trajet ensemble ! Bref ! C’est pas cher mais faut être présent à la gare suffisamment tôt pour pouvoir passer un agréable voyage !!

Revenons à la base de l’article…  Nous voulions uniquement profité de deux jours complets à Bruxelles. Et puis, en constatant que Bruges se trouvait uniquement à une heure de train de la capitale belge, nous avons décidé d’y faire un tour. D’ailleurs les prix du ticket entre les deux villes se trouve aux alentours des 15€ par personne. Alors ça vaut vraiment le coup !

Notre train était à 10h15, ce qui nous faisait arriver à Bruges bien avant midi. L’heure ideal pour ne pas être fatigué et profiter d’une ville. La gare de Bruges se trouve éloigné du centre ville, et il est nécessaire de marcher 20 minutes pour atteindre ce coin-la. A notre arrivée dans les rues, nous n’avons pas eu de chance, la route était en travaux, et il y avait peu de place pour les piétons. Ça supprime un peu le charme aux premiers abords…

Le centre-ville et sa tour médiévale

Nous voila, enfin arrivé sur la place centrale, du nom de Grote Markt. On peut y retrouver plusieurs points de restauration, des musées mais surtout le Belfort Van Brugge. Cette immense tour domine carrément la ville puisqu’on la voit à plusieurs kilomètres du centre. Cet édifice date du 13e siècle et symbolise l’indépendance communale de Bruges, qui fut, au Moyen-Age, un véritable centre commerciale. Classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO, il est possible de grimper au sommet de la tour pour avoir une magnifique vue.

Sur cette même place se trouve le musée de l’histoire de Bruges. Pour 15euros par personne, vous découvrirez et vous comprendrez l’histoire de la ville dans une ambiance animée. En effet, vous suivrez le parcours d’un habitant à travers un scénario historique qui raconte la vie des habitants de Bruges à l’époque. J’ai trouvé ce concept très intéressant et original, qui change clairement des musées barbant que l’on peut trouver ailleurs. Excusez-moi du terme. Pour vous expliquer un peu, on suit un parcours de différentes salles, et a chaque salle nous avons droit un petit film avec les personnages de l’histoire. Les décors de la salle sont bien foutu, et il y a même des interactions avec le spectateur (fumée dans la salle, bruit de gens qui mange…). OK, j’ai clairement l’impression que quand je l’écris, c’est nul, mais faut le voir pour le croire !

A part ça, vous pouvez vous reposer sur une des nombreuses terrasses que propose le Grote Markt, afin de prendre une bière ou de manger des moules belges. A vous de voir. Pour ceux qui veulent acheter des pâtisseries locales, je vous conseille de vous rendre dans l’enseigne « Aux Marveilleux« , situé dans une rue parallèle à la place. Vous y goutterez des Merveilles, sorte de gâteaux à base de meringue et de chantilly. Attention, cela se mange très frais, et j’en avais même ramené aux collègue de bureau.

La balade en barque : à faire !!!

En continuant notre promenade en dehors du centre, on peut s’amuser à suivre le magnifique canal qui traverse la ville. Il est même possible d’y faire une virée en barque. Est-ce que vous pensez vraiment que j’allais être spectateur ? Bien sur, que j’ai fait la queue pour entrer dans une barques. Pour le prix modeste de 8euros, vous aurez droit à un tour en barque à travers la ville. Bien qu’on soit assez serré à l’intérieur (ils font rentrer un maximum de gens pour rentabiliser leur business), c’est assez convivial, et on découvre la ville de Bruges d’une façon différente.

Les plus belles photos de Bruges se font sur les canaux. Vous pourrez vraiment prendre du recul sur l’ensemble des bâtiments, et réaliser de bons clichés. Malheureusement pour moi, le ciel était bien pourris, ce qui ne donne pas les photos que j’espérais. Promis, j’y retournerai un jour !

On s’arrête pour boire une bière ?

Qu’est ce que serai la Belgique si on ne s’arrête pas pour prendre une bière ? Un endroit parfait existe pour déguster les meilleurs belges à Bruges : le 2b Beer Wall. Cela ressemble à une entrée de cave, et pourtant à l’intérieur sont exposés derrière une vitre plus d’un milliers de bière différentes ! une véritable collection qui vaut carrément le détour. C’est à ce moment-là que je me rends compte que je ne connais que 5 ou 6 marques différentes bières belges. Ma culture en a carrément pris un coup.

La journée s’achève donc, en reprenant la route vers la gare de Bruges, un festival de Food Truck est ouvert. On peut sentir l’odeur des frites chaude à 1000 kilomètres. Forcément, il fait faim, alors on en profite pour se poser avec une bière dans la main droite et un cornet de frite dans la main gauche. Magique.

Je regrette de ne pas avoir pu y rester plus longtemps, le dernier train vers Bruxelles est relativement tôt, c’est vraiment le seul point noir de cette incroyable journée à Bruges. Et vous ? Avez-vous eu l’occasion de vous y rendre ? Si non, qu’attendez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *